Christian Schmitt

Christian Schmitt

Après un Premier Prix de hautbois et le Diplôme Supérieur d’Etudes Musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon (classe de Jean-Christophe Gayot) Christian Schmitt se rend à la Musikhochschule de Karlsruhe (classe de Thomas Indermühle) où il se voit décerner le Diplôme Supérieur de Soliste (Künstlerische Abschlussprüfung) Il se perfectionne ensuite auprès de Maurice Bourgue et Heinz Holliger.

Il est depuis 1992 hautbois-solo de l’Orchestre Symphonique de Bâle.
Chambriste, il participe à de nombreux festivals et est membre actif du Schweitzer Bläserquintett.

Attentif à la création musicale et participant au développement de son instrument par la recherche et l’expérimentation, il crée de nombreuses oeuvres dont il est le dédicataire : en 2005 « Dialogues » du compositeur Vincent Paulet, en 2006 « Spatio intermisso (temporis) » du compositeur italien Jacopo Baboni Schilingi pour hautbois et live computer puis en 2007 « Shore » du compositeur allemand Hans Tutschku et en 2009, la Sonate pour hautbois et piano du compositeur Laurent Riou éditée par les Éditions du Hautbois.

Chaque année, il est invité pour des master-classes par des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique en France et en Europe et par des universités d’Amérique du Nord et d’Asie du Sud-Est.
Il a créé une classe de perfectionnement à l’Ecole Nationale de Musique de Montbéliard destinée aux étudiants en cursus professionnel, et y rassemble des jeunes hautboïstes de toutes nationalités. 
Depuis 2008 il est Professeur à la Staatliche Musikhochschule de Stuttgart.

Membre des jurys des concours des Conservatoires Nationaux Supérieurs français ainsi que des Musikhochschule suisses ou allemandes, il est invité comme membre du jury du Concours International Gillet-Fox à Ithaca-NewYork ainsi qu’au très prestigieux Concours International de Musique de l’ARD à Munich.

Christian Schmitt joue un hautbois Rigoutat, modèle « J ».